Les derniers articles
Accueil » Sur le Web » Astuces » PTI GLPI et OCS sous Debian et Windows
glpi ocs

PTI GLPI et OCS sous Debian et Windows

Aprés avoir vu le PTI DHCP et son agent relais, je vais vous présenter le gestionnaire de parc informatique avec GLPI et son agent OCS.

Liste des PTI que vous pouvez trouver sur le Blog:

  1. PTI  Administration de base sous Windows Server
  2. Apache 2 sous Debian
  3. DHCP  et relais DHCP sous Windows
  4. Installation et paramétrage rapide d’un gestionnaire de parc sous Debian avec GLPI et son agent OCS. (A noter un Tutorial réalisé par mes soins ici)
  5. Sauvegarde sous Windows

 

C’et parti :

 

Contexte :

Dans l’optique de gérer au mieux ses postes informatiques et ainsi faciliter le travail de l’administrateur réseau, l’entreprise Utopiie aimerait installer un Gestionnaire de Parc Informatique.

Objectifs :

Nous allons mettre en place GLPI et OCS dans le l’entreprise.

 

 

Etape 1

 

Préparation

Pour que GLPI et OCS fonctionne, il faut installer  principalement trois paquets, Apache2, MySQL et PHP5.

Pour installer apache2, on utilise la commande apt-get install apache2 puis pour installer PHP5, on utilisera la commande apt-get install php5 et pour installer MySQL, on utilise les commandes apt-get install php5-mysql et apt-get install mysql-server mysql-client.

 

Etape 2

 

Installation de glpi

On va tout d’abord télécharger la dernière version de GLPI sur la serveur Debian. Une fois fais, on dézippe le fichier avec la commande tar -xzf puis en le copie dans le dossier /www/ d’Apache2.

Il ne faut ensuite pas oublier de donner des droits supplémentaires  aux répertoires files/ et  config/ du dossier GLPI pour que l’installation se déroule sans problème. On utiliser pour ce faire la commande chmod.

On se rend alors depuis un navigateur web sur l’adresse ip du serveur Debian en rajoutant  /glpi pour installer le service. Il faudra indiquer les identifiants pour la connexion à la base de données MySQL et GLPI est fonctionnel.

 

Installation d’ocs

Pour que GLPI répertorie automatiquement les matériels et postes informatiques ont va installer OCS sur le serveur Debian.

On télécharge la version 1.3.3 d’OCS sur le serveur Debian puis on la dézippe. Une fois dans le dossier dezipé on le d »place dans le dosser /www/ d’Apache 2 puis on lance la commande ./ setup.sh pour réaliser une première installation.

Il faut  maintenant permettre l’upload de fichiers de taille importante pour OCS, pour ce faire nous allons modifier un fichier  d’apache. Pour ce faire  on lance les commandes cd /etc/php5/apache2/ puis nano php.ini.

Une fois le fichier php.ini modifié, comme pour GLPI on se rend depuis un navigateur web sur l’adresse ip du serveur et on rajoute ocsreports/install.php pour continuer l’installation. Il faudra la aussi renseigner les identifiants pour se connecter à la base de donnée MySQL et l’installation est faite.

 

Etape 3

 

Déploiement de l’agent ocs

On va maintenant déployer l’agent OCS sur tous les postes informatiques pour répertorier automatiquement tous les postes du réseau.

Depuis le site d’OCS, on va télécharger OCS Inventory NG Agents ainsi que OCS Inventory NG Agent Deployment Tool. On installe Inventory NG Agent Deployment Tool et on le paramétre pour que le déploiement de l’agent se fasse automatiquement.

Une fois le déplacement finis, on se connecte sur OCS et on se rend compte que des nouveaux PC ont été détectés.

 

Communication GLPI et OCS

On va maintenant faire communiquer GLPI et OCS ensemble pour que GLPI importe la base de données d’OCS contenant toutes les informations concernant les postes et matériaux informatiques.

On se rend sur GLPI depuis un navigateur et on clique sur Configuration,  puis Générale et pour finir inventaire.  De là, il faut activer le mode OCSNG.

Ensuite depuis le menu configuration on clique sur le mode OCSNG et on vérifier que GLPI arrive bien à communiquer avec la base de données d’OCS.

 

Remonter des informations

On va maintenant indiquer à GLPI d’importer la base de données d’OCS.

Avant tout chose il faut paramétrer GLPI pour qu’il importe les bonnes informations. Depuis l’onglet importation, il faut mettre tout sur import global et sur oui.

Pour importer des ordinateurs, il faut aller dans outils, puis cliquer sur OCSNG. De là on clique sur Importation de nouveaux ordinateurs et tous les nouveaux ordinateurs ont été ajoutés automatiquement.

 

Etape 4

 

Tickets clients

Maintenant que l’on a répertorié tous les postes et matériaux informatiques de la société, le travail de l’administrateur réseau va être simplifié. En effet GLPI permet  de mettre en place en quelque sorte une plateforme HelpDesk par le biais de Tickets.

En cas de problème les employés vont se connecter sur GLPI avec une interface qui leur est propre et pourront indiquer sur quels postes il y a un problème et indiquer quel est ce problème. L’administrateur réseau verra un nouveau ticket sur son interface et pourra ainsi traiter le ticket selon la gravité du problème.

Les problèmes seront ainsi résolus plus vite et plus simplement.

 

 

 

Vous pouvez télécharger au format .doc  ce PTI.

 

Liste de tous les PTI par ici.

A propos @lex

Fondateur d'Utopiie, et créateur de ce blog, Alexandre ARSAC est un technicien réseau  passionné par tout ce qui touche à l'informatique et à la photographie.

Regardez également

Tilt Shift

Transformer vos images en effet de maquette – Tilt Shift

Liste de sites pour réaliser des montages photos en ligne… En surfant sur le net, …

5 commentaires

  1. Ah yes merci pour la précision !

  2. Le reload recharge la configuration (ne déconnecte pas les clients)
    Le restart redémarre le serveur apache2 (déco de tout les clients)

  3. Hello Kouban :)

    Merci pour tes encouragements !

    Euh concernant le reload et restart, c’est une petite erreur de ma part, un reload suffit amplement :)

  4. Tout d’abord je tiens à dire que ton tutoriel est vraiment très bon ! Complet précis, et il corrige même les quelques erreur que l’on peut rencontrer. Ensuite j’aimerai poser une question, j’ai vue que parfois tu indique ces commandes :

    /etc/init.d/apache2 reload

    et d’autre

    /etc/init.d/apache2 reload
    /etc/init.d/apache2 restart

    Je voulais savoir quelle est l’utilité d’un restart sur la réinitialisation du service Apache?

    Merci d’avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :wacky: :vampire: :tongue: :sweating: :speechless: :smile: :sick: :shy: :santa: :sad: :punk: :pirate: :party: :ninja: :nerd: :milionaire: :love: :laugh: :kiss: :karate: :indian: :grin: :frozen: :emo: :dobtful: :devil: :cry: :cry :cool: :clown: :bored: :beaten: :angry: :angel: :amazed:

PTI GLPI et OCS sous Debian et Windows

5