Les derniers articles
Accueil » Divertissement » Musique » Ces classiques remixés pour le meilleur et pour le pire: #1 Englishman in New York
sting

Ces classiques remixés pour le meilleur et pour le pire: #1 Englishman in New York

Dans cette nouvelle rubrique, nous allons parler de ces chansons que nous connaissons tous, de grands classiques en somme, remixés par des artistes, pour le meilleur, mais parfois surtout pour le pire. Si quelques uns sont une franche réussite et apportent une plus value à l’originale, d’autres en perdent complètement le sens.

Si je vous dis  » Woho I’m an alien, I’m a legal alien, I’m an Englishman in New York« .  Je suis sûre que la plupart d’entre vous ont fredonné en lisant ces mots. Le premier épisode de « Ces classiques remixés pour le meilleur et pour le pire » parlera bien sûr de Sting-Englishman in New York.

Sortie en 1987, la chanson parle de Quentin Crisp, un anglais arrivé à New York, dépeignant les différences culturelles entre les États Unis et l’Angleterre, avec le message principal « Be yourself no matter what they say »,  c’est à dire « Sois toi même peut importe ce qu’ils disent ».

Reprise tout d’abord par Ben Liebrand en 1990,puis par des artistes actuels comme Black Eyed Peas, Ph Electro ou bien encore Razorlight, elle a récemment été remixée par Cris Cab sur un air latin, propre aux tubes de l’été.

La question qui se pose ici, c’est de savoir si ce changement radical de style ne dénature pas la signification même de cette chanson. Qui, comme dit précédemment parle d’un Anglais, plus particulièrement d’une véritable icône gay des années 70, ayant fuit l’Angleterre Puritaine pour se retrouver confronté aux préjugés et à l’isolation culturelle en Amérique. La chanson originale, ainsi que les reprises pop rock collent à l’image du britannique flegmatique et excentrique. Mais la reprise de Cris Cab elle, prouve qu’il a simplement voulu s’approprier un titre, en le remettant au goût du jour, sans vraiment l’avoir compris.

Malgré l’effort du chanteur pour que son clip ressemble au mieux à l’original avec de nombreux effets de noir et blanc,  le clip à perdu tout le flegme, et la classe anglaise qui collait si bien avec l’esprit de la chanson. On est en effet bien bien loin du gentleman dont parle Sting : « A gentleman will walk but never run« . Il est bien trop bling-bling pour correspondre au message que voulait faire passer Sting.

N’hésitez pas pas à donner votre avis, et je vous dis à trés vite pour un nouvel article !

 

A propos Geekette Des Bois

Etudiante en Arts Graphiques, Alex Basset-Buiatti alias Geekette Des Bois est une étudiante en MMI, passionnée d'art, de jeux vidéos et de nouvelles technologies.

Regardez également

Time Lapse Tiltshift Chutes Du Niagara

Les Chutes du Niagara dans un time lapse miniature

Joerg Daiber nous fait découvrir dans un time lapse miniature une des attractions touristiques les plus populaires …

Time Lapse Voyage Amerique Du Nord

Un voyage en Amérique du Nord à couper le souffle !

Le studio de passionné 3motion que j’ai déjà présenté sur le blog revient aujourd’hui avec un travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :wacky: :vampire: :tongue: :sweating: :speechless: :smile: :sick: :shy: :santa: :sad: :punk: :pirate: :party: :ninja: :nerd: :milionaire: :love: :laugh: :kiss: :karate: :indian: :grin: :frozen: :emo: :dobtful: :devil: :cry: :cry :cool: :clown: :bored: :beaten: :angry: :angel: :amazed:

Ces classiques remixés pour le meilleur et pour le pire: #1 Englishman in New York

0